Le projet

L’exposition a été réalisé dans le cadre du cours de Projet Culturel de la Licence Médiation à Paris III Sorbonne-Nouvelle. Nous avions quasiment carte blanche, si ce n’est la contrainte d’avoir un projet lié au théâtre. Femmes en scène est ainsi né de la réunion de deux idées, qui ont surgi simultanément : l’envie de parler des femmes et celle de donner à voir une multiplicité de parcours par le format de portraits et d’entretiens. Mais ce sont les chiffres de la SACD, dans sa brochure publiée en 2016 “Où sont les femmes dans la culture ? Toujours pas là!”  qui nous ont décidé que c’était de ce sujet dont nous voulions parler. Nous avions certes une conscience de la situation : lorsque nous regardons autours de nous, les promotions de licence artistiques ou de lettres sont majoritairement féminines, quand les figures valorisées dans le monde du travail y sont majoritairement masculines. Mais les chiffres de la SACD nous ont permis de voir l’ampleur de la situation.

Dans une volonté de faire contrepoids, nous sommes allées à la rencontre de ces femmes qui participent à faire vivre le théâtre au jour le jour, pour retranscrire les paroles de celles qui sont souvent invisibilisées au profit de leurs collègues masculins. Mais de fil en aiguille, l’enjeu de l’exposition n’a plus été seulement que la mise en valeur de la présence féminine dans le monde du théâtre, mais aussi montrer de quoi était constitué ce monde. Nous voulions montrer la diversité des métiers qui participent à la création théâtrale, au-delà des figures visibles ou évidentes, comme celle du metteur.se en scène, du comédien.ne ou de la costumier.ère. A travers le cheminement de l’exposition, qui reprends celui de la création d’une pièce de théâtre, nous voulions rappeler que le théâtre était avant tout une aventure collective.